Révélation d’une manageuse

Vous êtes responsable formation, manager d’une entité, responsable d’un service, … et vous souhaitez que certains de vos collaborateurs prennent en main plus franchement leurs responsabilités ou de nouvelles responsabilités de management d’une petite équipe, je vous propose une anecdote de révélation d’une « manageuse ».

Alors qu’habituellement, les formations au management sont destinées aux managers d’entité, de projet ou de division, un de nos clients du secteur aéronautique propose à ses collaborateurs (jeunes ingénieurs, techniciens, administratifs, …) des formations à «l’encadrement», pour les accompagner lors d’une nouvelle prise de responsabilité. C’est dans ces circonstances que Julie, jeune ingénieur technique sortie depuis 2 ans de l’école, s’est inscrite à la formation «Acteurs du Progrès» sur les recommandations d’un de ses collègues. Julie, qui a depuis peu 2 ou 3 agents techniques à encadrer, manque de repères et de savoir-faire pour être à l’aise dans ce domaine et est décidée à trouver des solutions pour s’organiser plus efficacement et pour apporter des réponses ciblées à chaque situation et à chaque personne.

Alors qu’elle s’est montrée très réservée au démarrage – «Je n’aime pas parler de moi» dit-elle – rencontre après rencontre, Julie s’est prise au jeu des échanges d’expérience avec ses pairs, des simulations, mais aussi des contrats d’entrainement* entre les sessions.

A mi-parcours (qui s’étend sur 4 rencontres espacées de 15 jours), après avoir expérimenté dans son travail quotidien un outil nommé COOPLAN, destiné à la préparation de réunion, Julie a déclaré avec force :

«Quelle formidable découverte ! je n’imaginais pas qu’il y avait une telle différence entre préparer une réunion et ne pas la préparer, que j’y assiste ou que j’en sois l’organisatrice. Dans les 2 cas, je sais maintenant précisément ce que j’en attends et je me concentre plus facilement sur les points essentiels, … pas de perte de temps pour se remettre le contexte en cours de route.» Comme pour nous convaincre davantage, Julie insistera dans sa synthèse finale en disant : «Maintenant, je ressens même comme un manque de respect quand, participante à une réunion, on ne m’indique pas auparavant ce qu’on va y faire et ce qu’on attend de moi».

Cette révélation et le gain que Julie explique en avoir tiré l’ont poussée à prendre en main plus en profondeur les autres outils de la formation, ceux qui concernent la communication où la résolution de problème. Lors de la synthèse, Julie, dont l’enthousiasme faisait plaisir à voir nous a aussi communiqué : «bien dotée, en arrivant, d’assurance et de compétence en matière de technique, je repars avec des outils tous simples qui facilitent tellement mon management quotidien que j’en ai changé mon rapport avec les autres en les manageant plus «humainement».

* Prendre un contrat d’entraînement, c’est choisir, parmi les 3 ou 4 outils du jour, d’en expérimenter un en vraie grandeur dans sa vie professionnelle en profitant des 15 jours entre sessions. Au démarrage de la session suivante, chaque participant évalue la pertinence de l’outil dans sa situation et en informe les autres. Cette phase est souvent une phase bouillonnante d’échanges pour laquelle l’animateur à intérêt à veiller avec la plus grande fermeté au timing, tellement certains participants ont à raconter.

Share This