VIVE LA RENTRÉE, VIVE LA LIBERTÉ !

Managers : à la rentrée, créez des espaces de liberté pour vos collaborateurs !

 

Le mois de juillet, moment critique de l’année en entreprise

En tant que professionnels des Ressources Humaines et du Management, on sait que le mois de juillet est LE point de bascule de l’année. Sa gestion est critique pour la suite : vecteur d’un fort potentiel de transformation, il peut aussi être le moment d’explosion des égos, des fatigues et des frustrations accumulées.

Pourquoi ? Les collaborateurs – et vous-même – n’avez pas pris de congés depuis longtemps, vous êtes fatigués, mais aussi pressés et excités que les vacances arrivent enfin ; c’est donc souvent un moment où les relations interpersonnelles sont à risque à la fois pour le collaborateur, pour le manager et pour l’entreprise.

 

Nos conseils aux managers pour gérer ce moment clé

Chez Groupe Euris, nous conseillons à nos clients de laisser passer l’été avant d’aborder des sujets sensibles avec leurs collaborateurs.

Pourquoi ? Nous allons illustrer ce propos avec trois scénarios :

  • Le premier : vous parlez d’un problème à chaud, dans un contexte de fatigue accumulée. Les esprits s’échauffent et l’impulsivité est souvent mauvaise conseillère.
  • Le second : les sujets évoqués sont difficiles à entendre et le collaborateur voit ses vacances gâchées. Sa santé mentale en est affectée, et il revient au travail plein d’appréhension et même éventuellement de rancœur.
  • Le troisième : les congés sont synonymes de prise de recul bénéfique, qui font aborder les choses différemment. Notre expérience montre que cela a toujours permis de mener les sujets de manière plus apaisée à la rentrée.

Prendre des décisions trop vite, dans des moments de fatigue et d’agitation a un coût en termes de santé mentale pour le collaborateur concerné, mais aussi financier pour l’entreprise. Un licenciement décidé trop vite, un conflit managérial qui aboutit sur des poursuites… les risques sont grands et peuvent dans la majorité des cas être évités.

 

Les congés, c’est la santé… et la productivité

Pourquoi les congés sont-ils aussi bénéfiques ?
Parce qu’ils permettent de prendre de la hauteur sur les sujets.

On s’y repose, on s’y aère, on fait une pause, on prend du plaisir, on ralentit et on « digère » les événements récents… on oublie aussi. Ce sont souvent des moments de bilans, pendant lesquels on prend des décisions importantes pour soi et pour la suite, aussi bien d’un point de vue personnel que professionnel.

A la rentrée, les collaborateurs reviennent plus inspirés. Pour un manager, il est dommage de se priver de ce potentiel de réinvention car les collaborateurs ont presque des cadeaux à faire : de nouvelles idées, des réflexions, des inspirations qui viendront alimenter les projets, l’intelligence collective et la collaboration.

Aux États-Unis, une étude réalisée pour « Project : Time Off » par la Society for Human Resource Management, a montré que 77 % des responsables RH (ressources humaines) et des managers, constatent que leurs employés qui prennent le plus de vacances sont aussi les plus productifs.

 

Managers : profitez de ce retour en douceur !

Une étude* faite auprès des DRH français a mis en évidence que seul un quart des collaborateurs se remet dans le « bain » du travail dans la journée de reprise. 70 % ont besoin de 1 à 4 jours après leur retour au bureau pour redevenir opérationnels, et une semaine « tampon » (voire plus) est nécessaire pour près de 6 %.

Gardez précieusement ce temps de rentrée pour échanger avec vos collaborateurs.

C’est un moment clé pour :

● réengager vos collaborateurs avant le retour d’un rythme soutenu,
● recréer du lien au sein d’une équipe,
● désamorcer les conflits,
● rassurer sur de potentielles craintes,
● prendre le pouls de chacun sur les projets en cours,
● recueillir les bonnes idées pour fluidifier l’organisation et les process,
● écouter les besoins, envies, désirs, rêves de chacun.

Enfin, et si vous le pouvez, faites-en le moment formel de l’entretien annuel !

Les vacances génèrent chez les collaborateurs des idées, des envies, des projets, de la créativité, si bien qu’il serait judicieux de la part des managers de créer à la rentrée des espaces où ces idées et cette créativité pourraient s’exprimer librement, et ne pas rater ces cadeaux qu’ils sont prêts à partager (proposer des temps d’échanges informels et de liens collectifs, faire appel aux nouvelles propositions dans les premières semaines de rentrée lors de séminaires d’équipes…).

* Cabinet Robert Half, 2012

Crédit photo : Havard Business Review

 

Share This