Management et légitimité

La légitimité revêt un caractère subjectif et c’est une question que les responsables et managers se posent à un moment donné… Aussi, ce terme nécessite quelques efforts de précision : au nom de quoi reconnais-je telle personne comme légitime ou non pour exercer telle activité ou exercer son autorité à mon égard ? Je suis légitime par rapport à quoi et à qui ?
 
Quelques situations pour illustrer notre propos :

Imaginons le maire d’une commune face à un groupe de pression qui remet en question le projet de sécurité routière aux abords des écoles sur lequel la municipalité s’est énormément mobilisée. Le projet est réinterrogé au vu des efforts financiers qu’il implique pour la commune. Après des débats houleux, le maire, au nom de la légitimité que lui confère son mandat d’élu, prend la décision de poursuivre les actions projetées.  En somme, il a autorité pour décider.
Dans un autre contexte, qui est celui du médical, ces notions d’autorité et de légitimité sont également intrinsèquement liées. Le médecin - de par sa formation technique et son expérience métier - est spontanément reconnu et valorisé par le patient. Il est légitimé par son patient pour exercer cet acte ou pour prescrire tel ou tel traitement pour lequel le patient se sent incompétent :« Le médecin sait là où je ne sais pas».

De par son investiture pour le maire, de par sa formation technique pour le médecin, chacun des deux attend d’obtenir l’acceptation ou «l’observance» des décisions retenues. Il est question ici de ce que l’on nomme « l’autorité de droit».
 
D’un autre côté, aujourd’hui, l’accès à la connaissance et aux informations entraînent de profondes mutations dans notre relation à l’autorité : là où notre société se fondait sur l’obéissance, aujourd’hui, elle privilégie la concertation, l’autonomie individuelle et ceci au nom du principe de liberté, du droit à l’information qui nous sont très chers.

Dans le domaine du management, cette mutation s’applique également : l’autorité ne peut pas se résumer à l’exercice de l’autorité de droit. Le statut de manager, la formation technique ne suffisent plus à le légitimer dans son poste. D’ailleurs, des stratégies très subtiles au sein des équipes peuvent être mises en place pour insidieusement contourner ce type d’autorité revendiquée par un manager et, à terme, provoquer son isolement progressif. Des équipes peuvent dépenser beaucoup d’énergie et de solidarité à cet effet.

Le rôle du manager est subtil et exigeant : la légitimité n’est jamais vraiment acquise une fois pour toutes. Etre reconnu légitime au sein d’une équipe oblige à des actes, des preuves pour obtenir le consentement des membres du groupe. La légitimité est suscitée par les qualités que l’on reconnaît au manager à créer un climat de confiance : il sait faire la preuve de son habileté dans les relations, fait montre de courage dans des circonstances difficiles, se rend disponible et donne la garantie que l’on peut compter sur lui.
 
Tous ces signes sont à mettre en oeuvre au quotidien pour garantir la légitimé quand elle n’est pas de droit. En management, la question de la confiance est centrale. La confiance est un facteur clé de la réussite. Elle facilite la délégation de responsabilités, le partage d'informations sensibles, la coopération et permet aussi d'affronter plus facilement les périodes d’incertitude.
 
Pour Euris, trois conditions sont nécessaires à entretenir un climat de confiance :
  • Chaque membre de l’équipe doit pouvoir compter sur l'engagement des autres  à tout mettre en oeuvre pour réussir les  résultats visés.
  • Chacun participe à mettre en cohérence ses actes avec ses paroles, intégrité et exemplarité sont indispensables.
  • Chacun a le souci de l'autre : on a plus confiance en quelqu'un qui se préoccupe des autres et dont on pense qu'il se soucie d'abord de l'intérêt général avant son intérêt personnel, sa carrière.
 
Et pour vous, qu’en est-il de l’autorité, de la légitimité et de la confiance au sein de votre équipe ?
 
Quelles preuves au quotidien donnez vous à voir à votre entourage ?